Avoir autant le droit d’être en France que les autres

Avoir l’impression d’avoir le droit d’être en France comme la plupart de vos compatriotes, c’est ce que vous voulez non?

Et bien, comme français(e) de retour de l’étranger, ce n’est pas si évident que cela! Beaucoup vous questionnent ou vous questionneront sur votre retour …’Mais pourquoi est-ce que tu es revenue du ….?’

Beaucoup de français nourrissent des fantasmes incroyables sur la vie à l’étranger. Beaucoup pensent qu’on y était le roi du pétrole, que tout y était plus simple, moins cher etc… L’herbe est vraiment toujours plus verte chez le voisin, hein?

Quelles que soient les raisons de votre retour, préparez-vous à affronter ce type de questions, de la part de votre famille, de vos amis de longues dates, du personnel administratif etc. etc… Ça peut être fatiguant, décourageant, déprimant, mais en même temps, si vous avez un petit discours bien ficelé en fonction du type d’interlocuteur que vous avez, je trouve que ça passe mieux.
C’est dur d’expliquer que certains choix dans la vie ne sont pas toujours rationnels, que vouloir revenir dans son pays, y retrouver sa famille, ses paysages, sa nourriture et plein d’autres détails n’est pas ‘rationnel’ mais tout de même légitime. Que oui, dans d’autres pays, le marché de l’emploi y est plus dynamique, et alors? Partez donc vous à l’étranger vous expatrier toute une vie entière et on s’en reparlera. Chacun doit composer avec sa vie, ses objectifs personnels et professionnels, ses envies… Je ne juge aucunement ceux qui reviennent après quelques années, une vie passée à l’étranger ou encore qui ne reviennent jamais. Mais je me dis que beaucoup de français avec qui j’ai Mais je me dis que beaucoup de français avec qui j’ai eu des échanges depuis mon retour ne comprennent pas que l’on puisse partir de quelque part si on y était pas si mal ou maltraité. Euh!

Etre ouvert(e) aux nouvelles rencontres

Depuis que je suis rentrée pourtant, j’ai fait de très belles rencontres. Je suis dans un environnement (géographique) qui me correspond mieux, je fais des efforts pour me réadapter a la vie française sans pour autant perdre mon identité et accepter des codes qui ne me conviennent pas.

Les gens ou je me suis installée sont globalement aimables et serviables. Je les aborde de cette façon et on me rend la pareille. Je n’ai envoyé chier poliment qu’une fois un gars  et vraiment, il était agressif donc aucune gêne à la faire, mais ça reste une exception. Oui, bien sûr, il y en aura d’autres j’en suis sure, mais comme pour le moment, ils ne sont pas majoritaires, c’est plutôt bien!

Les réseaux sociaux

Sinon, grâce à la page Facebook montée il y a plusieurs mois avec 2 autres expats de retour dans ma future région d’installation, nous voilà en lien quelques 60 personnes nouvellement installée dans la région! Je suis allée rendre visite à l’une d’entre elle pas plus tard que samedi dernier, et nous avons passé au final l’après-midi et la soirée ensemble! On s’est dit aussi avec plusieurs filles de ce groupe qu’on se ferait un resto et qu’on se donnerait des occasions de se rencontrer. Donc je ne suis pas la seule à avoir envie de rencontrer des gens intéressants! On est plusieurs dans cette même dynamique et ça fait plaisir à voir!

La vraie vie aussi

Le lendemain, je cherchais le chemin pour accéder au sentier d’une forêt dans la région pour accéder au sentier d’une forêt dans la région et je tombe sur une ferme ou je voulais aller leur demander la route. Finalement, il s’agissait s’une ferme éco-citoyenne qui faisait sa journée porte ouverte avec plein d’activités intéressantes, et nous sommes resté la toute l’après-midi. On a même sympathisé avec un des animateurs qui y travaille et on va se revoir! Comme quoi le hasard fait bien les choses… J

Il y a 2 semaines également, j’ai aussi fait la connaissance d’un couple de jeunes parents littéralement en partageant le banc à côté du bac à sable et nous avons parlé de pleins de hobbies que nous avons en commun. On s’est échangé nos coordonnées et on va se revoir c’est certain!

N’ayez pas peur du regard des autres

N’ayez pas peur des autres, laissez-vous porter par ce qui vous plait, aller dans les lieux qui vous plaisent et questionnez les gens. Demandez-leur des conseils, renseignez-vous sur ce qu’ils font, intéressez-vous à eux et c’est parti! N’ayez pas peur de demander les coordonnées des personnes avec qui vous avez des échanges très intéressants, ils pourraient devenir de futurs amis!

Je précise que je ne fais pas ça avec le commerçant du coin quand même, ahaha!  Mais je vois en 5 min de conversation, si j’ai des atomes crochus ou non avec les personnes rencontrées et je prolonge ou pas la conversation. Je suis très contente pour le moment de la tournure de mes rencontres depuis mon arrivée! Les personnes rencontrées étaient positives, curieuses de mon expérience à l’étranger et probablement moins ‘mainstream‘ mais c’est exactement le genre de personnes que j’aime rencontrer et que je souhaite fréquenter.

Alors croyez-y, faites le premier pas, sortez, n’ayez pas peur !

Et vous, avez-vous eu de la difficulté a rencontrer des gens intéressants lors de votre retour? Comment avez-vous surmonté cela?



			

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *