L’importance d’avoir un (des) plan(s)

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais depuis bien longtemps, je me fais différents scénarii (et oui apparemment, scénario au pluriel se dit scénarii, merci a mes vieux rudiments de latin ou d’italien et à Pierre, plus bas, qui m’a permis de bien l’orthographier! ) sur ce que pourrait être ma vie dans différentes circonstances. Et si je déménageais de pays ? Et si je changeai de métier? Et Si je devenais indépendante financièrement un jour ?  Et si mon conjoint me laissait tomber et que je devais m’en sortir seule  ? Etc…

Face à ces multiples questionnements, mon plan a toujours été d’avoir plusieurs plans justement !

Investir en soi

Et si je continuer d’exercer mon métier, comment augmenter mes revenus pour vivre la vie que je souhaite ou bien travailler peu pour avoir du temps mais avoir assez pour vivre mes passions ?

Et si un jour j’en ai marre de mon métier, comment faire? Diversifier mes revenus? Vendre des sushis? Investir dans l’immobilier? Travailler dans un skishop (vous devez savoir que je suis fana de montagne, si vous lisez ce blog) ?

Poursuivre des études qui m’ont spécialisé en 2ème cycle a été un de mes choix. J’ai littéralement investi en moi-même et je me suis dit qu’ainsi, ‘j’achetai’ davantage de liberté pour mon futur. Des années plus tard, cela m’a conduit à pouvoir revenir vivre en France et d’y valoriser un diplôme et une expérience professionnelle qui était recherchée…

Maintenant, ceci était un plan, une stratégie, élaborée à un moment donnée de ma vie, en fonction du pays où je résidais, de ma situation financière et familiale….

Et maintenant?

Après avoir investi en temps et en argent dans des études difficiles mais qui m’ont conduit vers plus de choix de carrière, remettrais-je tous ces ‘acquis’ en question? Peut-être bien que oui si de nouvelles opportunités s’offraient à moi.

Ce que je chéris plus que tout, c’est la liberté. La liberté de décider ou je veux vivre et comment je veux vivre, la liberté d’avoir pu revenir vivre et travailler en France et d’y redébuter ma vie, et d’être témoin de ce nouveau départ pour mes enfants et mon conjoint .  Bien sûr, beaucoup de ces ‘avantages’ ont été durement acquis pendant des années de travail, d’expérience cumulée et de sacrifices en temps et argent. Mais je ne l’ai jamais vu ainsi. Je me suis toujours dit que se former était la ‘norme’ du XXIème siècle, et ce, tout au long de sa vie. Ne pas dépendre d’un seul diplôme ou d’une seule formation aussi pour gagner sa vie jusqu’à un âge avancée. Avoir la liberté de choisir quand arrêter de travailler et que cela ne soit pas dicté par une perte d’emploi non désirée dans la cinquantaine…

Bref, Je me suis formée, je suis retournée sur les bancs de l’université,  pendant des années à côté de mon travail et de ma vie de famille. Je me suis également intéressée aux investissements en lisant des livres, empruntés à la bibliothèque, j’ai vécu en mode simplicité volontaire et j’ai vu que ce n’était pas si difficile que cela… Et tout cela, a fait de moi ce que je suis aujourd’hui, c’est à dire une personne capable de voir les opportunités et non seulement les obstacles, de me dire que même avec moins d’argent, on peut bien s’en sortir, et de se projeter dans un avenir même si celui-ci est fait d’incertitudes.

Se détacher doucement du matériel

Si vous vous détachez au fur et à mesure de ‘besoins’ matériels et que vous mettez l’emphase sur l’investissement en ‘vous’ que ce soit au travers de formations de reconversion, de spécialisation, vous faites un énorme pas en avant vers la maitrise de votre vie. Vivre avec moins, le tester, permet de se rassurer face à sa capacité de réussir à diminuer son train de vie une fois en France par exemple.

Si vous avez un emploi ‘stable’ mais peu intéressant, pourquoi ne pas investir votre temps en lectures et formations sur des modes de revenus alternatifs, investir en immobilier par exemple? Et après quelques années, devenir plus libre, vivre là ou vous le vouliez?

Le pouvoir des habitudes

Cet article est le premier d’une longue série sur le pouvoir des habitudes, la prise de risque, la volonté de changer de vie, les moyens pour y parvenir.

Vous pouvez tous y arriver. Il faut connaitre les conditions pour y parvenir et être armé de détermination mais c’est accessible à tous et tout particulièrement à ceux et celles qui se questionnent sur la faisabilité ou non de revenir vivre et travailler en France.

Vous n’êtes pas ‘victime’ de votre retour ni de la France, c’est une opportunité pour vous de changer de nouveau de vie.

Vous êtes libre bien sûr de partager votre opinion sur ce que je viens d’écrire dans les commentaires plus bas!

Bonne semaine!

2 thoughts on “L’importance d’avoir un (des) plan(s)”

  1. Article interessant ! Merci. Ca m’aidera à anticiper le retour!

    Scenario au pluriel peut se dire soit scenarios soit scenarii (cf. Larousse en ligne).

Répondre à Katell Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *